Cinquième séance du séminaire CICUR : 20 septembre 2023

Que devrait être une évaluation émancipatrice, tenant compte de l’importance des curricula et des savoirs?

Séance en visioconférence (Zoom) organisée par le groupe de travail « Evaluer les élèves dans unes approche curriculaire »

Les questionnements

L’EVALUATION, loin d’être un thème marginal des réflexions engagées au sein du CICUR, en est un élément central puisqu’elle occupe une place décisive dans le système éducatif français, jusqu’à constituer un cadre privilégié d’investissement du curriculum caché. Ce cadre recouvre des domaines aussi variés que l’évaluation des élèves dans  la classe, les examens ou encore les procédures d’orientation.

En effet, les évaluations des élèves, telles que majoritairement pratiquées actuellement, servent différentes intentions comme comparer, classer, orienter, sélectionner, informer, tenir sa classe, … mais, la majorité du temps, elles restent normatives et hiérarchisantes, vectrices d’émotions négatives, et ne délivrent que peu d’informations utiles aux élèves pour progresser, se construire et s’émanciper.

Le CICUR est convaincu que rien ne changera dans la scolarité effective et l’expérience des élèves si la question de l’évaluation n’est pas traitée comme l’un des chantiers fondamentaux. Seule une approche curriculaire sera en mesure d’imposer un autre regard sur l’évaluation en mettant, au premier rang des préoccupations de tous, l’expérience authentique des élèves en termes de savoirs (au sens le plus large).

Le groupe de travail propose de répondre à la question suivante lors de deux séances :
« Que devrait, que pourrait être, une évaluation émancipatrice tenant (sérieusement) compte de l’importance des curricula et des savoirs et jouant pleinement son rôle vis-à-vis des élèves pour les aider dans leur conscience d’apprendre ?»

La 1ère séance du 20 septembre 2023 sera l’occasion de nous attarder sur l’état actuel de l’évaluation à l’école en France, en mettant en lumière sa déconnexion vis-à-vis des apprentissages et du curriculum, et ses effets bien plus délétères que constructifs pour les élèves. Trois thématiques seront abordées et mises en débat :

Évaluation et imaginaires collectifs
Il s’agira ici de montrer en quoi le changement de paradigme en matière d’évaluation exige de refonder les imaginaires éducatifs du point de vue des habitudes et représentations sociales, des symboliques mais aussi de la fonction de l’État, ou du sens des examens et diplômes.

Évaluation et savoirs
La critique de l’état actuel de l’évaluation selon une perspective curriculaire met en lumière la place prépondérante des modalités d’évaluation discriminantes et sélectives dans le système. Cette thématique sera l’occasion de questionner la place des savoirs dans les évaluations quotidiennement vécues par les élèves ainsi que, plus largement, la place et le rôle de l’évaluation dans l’enseignement.

Évaluation et finalités politiques
L’évaluation n’est pas une pratique anodine car elle est éminemment politique. Cette troisième thématique envisagera d’aborder les valeurs qui sous-tendent les politiques éducatives et les pratiques en questionnant en particulier le rapport entre l’évaluation et la compétition scolaire. Nous nous interrogerons alors sur les causes et les effets de cette sur-représentation des pratiques qui génèrent une hiérarchisation et sélection progressive (voire exclusion) des individus.

La 2ème séance (date à venir) sera l’occasion de proposer une politique d’évaluation inscrite dans un curriculum cohérent, juste et émancipateur. Les réflexions autour d’un curriculum futur questionneront les objets à évaluer, les modalités et les temporalités d’évaluation. Le curriculum futur attachera une importance majeure à des évaluations qui font sens pour les élèves et à la question de la conscience des apprentissages et de l’autoévaluation.

Le programme

APRÈS-MIDI

13h30 – Introduction de la séance par Lucie Mougenot, professeure des universités en sciences de l’éducation, INSPE, UPJV et Mariem Siala, professeure d’Arts Appliqués, référente à l’Action Européenne et Internationale [Vidéo]
13h35 – « Ouf ! j’ai rempli mes bulletins ! », controverse présentée par Roger-François Gauthier, spécialiste de politiques éducatives comparées et Mariem Siala [Vidéo]

TEMPS 1 : L’EVALUATION ET LE POIDS DES IMAGINAIRES

13h45  Introduction par Roger-François Gauthier et Mariem Siala
13h50 Question 1 : Comment l’évaluation est devenue constitutive de l’activité humaine et de son développement ? Intervention de Sihame Chkair, docteure en Sciences de l’Education, Université de Montpellier [Vidéo]
14h00 – Question 2 : Quelques exemples d’imaginaires collectifs pesants. Intervention de Alain Boissinot, ancien directeur de l’enseignement scolaire, ancien recteur, ancien président du Conseil Supérieur des Programmes [Vidéo]
14h10 – Question 3 : Comment expliquer le statu quo de la recherche, des acteurs de   l’éducation, de la société ? Quels sont les blocages ? Intervention de Philippe Champy, ancien éditeur, membre du CICUR [Vidéo] {Texte}
14h20 – Questions /Débat (par le chat) [Vidéo]

TEMPS 2:  SAVOIRS ET EVALUATION

14h30 – Podcast : interview d’une élève de 1ère
14h40 – Table ronde avec Anne-Marie Bardi (IGEN honoraire) , Lucie Mougenot et Yves Zarka (inspecteur d’académie honoraire) [Vidéo]

  1. Evaluation et notation: pourquoi une telle confusion ?
  2. L’approche par compétences a-t-elle modifié la façon d’évaluer, d’enseigner, d’apprendre?
  3. Quels problèmes pose la temporalité immuable des contrôles périodiques rituels?
  4. Peut-on concevoir des évaluations qui permettent d’apprendre?
  5. Ce qui s’enseigne, s’apprend et s’évalue : quelle articulation?

15h10  – Questions /Débat (par le chat)

TEMPS 3:  L’ÉVALUATION SCOLAIRE, UNE QUESTION DE VALEURS POLITIQUES

15h20 Introduction par Dominique Procureur, ancien proviseur, médiateur académique, Académie de Normandie
15h25 – Le triptyque : classement/compétition/hiérarchisation : faits et conséquences. Intervention de Fabrizio Butera, professeur de Psychologie sociale, Université de Lausanne, Suisse [Vidéo]
15h35 – Questions /Débat (par le chat)

15h40 – “Qu’on le veuille ou non, l’évaluation scolaire met en jeu des valeurs politiques”. Intervention de Charles Hadji, professeur honoraire (Sciences de l’éducation), Université Grenoble Alpes [Vidéo]

15h50 – Questions /Débat (par le chat)
16h10Synthèse/ Appel à propositions en vue de la 2ème séance par Lucie Mougenot et Mariem Siala [Vidéo]



Citer ce billet
curriculum2020 (2023, 28 août). Cinquième séance du séminaire CICUR : 20 septembre 2023. Interpellation curriculum. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nfrr

6 réflexions sur « Cinquième séance du séminaire CICUR : 20 septembre 2023 »

  1. Bonjour,

    Merci pour cette séance sur évaluation très intéressante.
    2 questions :
    1. Est-ce possible de revoir le Podcast de l’élève ? (très pertinent) Un lien pour y accéder ?
    2. La date pour la 2ème séance sur ce sujet est-elle fixée ?
    Merci d’avance.

  2. Madame, Monsieur, bonjour,

    J’aurais souhaité assister aux conférences d’aujourd’hui sur l’évaluation, malheureusement, j’ai vu tardivement qu’il fallait s’inscrire. Pourriez-vous éventuellement m’envoyer un lien pour me connecter à ces conférences en ligne ?

    Je vous remercie pour votre aide précieuse,

    Bien cordialement
    MV

    1. Hélas nous étions déjà en ligne lorsque vous avez posté votre commentaire et donc dans l’impossibilité de lire votre message et de vous envoyer le lien. Pensez à vous inscrire à l’avenir. Toutefois vous pourrez assister en différé à cette séance dont les vidéos seront disponibles d’ici quelques semaines sur la chaîne YouTube du CUIP. L’information figurera sur notre blog ainsi que les liens vers les vidéos de la séance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.